5 idées pour faire connaître son site Internet

On ne peut plus le nier : les sites internet font partie de notre quotidien. Tout le monde a besoin d’Internet pour pouvoir étudier, travailler et faire ses recherches. Sur 10 personnes, on peut affirmer que seuls deux d’entre elles ne l’utilisent pas…

Aussi, les nombreuses entreprises qui n’ont pas de site internet ont fait faillite, car les gens s’informent désormais de la crédibilité et des services d’une société en ligne. Pourtant, il est de plus en plus difficile de faire connaître son site web, car depuis la création d’Internet, leur nombre ne cesse de s’agrandir.

Pour y remédier, il existe certaines règles, notamment en marketing pour votre site.

Inscrire votre site sur les annuaires généralistes, thématiques ou locaux

C’est ici que tout commence : s’inscrire sur un annuaire en ligne est la première étape à franchir pour faire connaître son site internet. L’inscription sur un annuaire permettra à votre site d’être répertorié avec les milliers de sites qui existent. Il suffira de taper le domaine de votre site pour le faire apparaître.

Toutefois, il faut d’abord que votre site soit optimisé en SEO.  Selon votre type de site, vous pouvez choisir entre un annuaire généraliste et un annuaire thématique. Les annuaires généralistes sont ceux qui se trouvent la plupart du temps sur Internet. Ils sont classés par domaines d’activités et facilitent les recherches.

Les annuaires thématiques quant à eux sont différents, car il en existe beaucoup. Ils s’accordent avec un thème particulier comme : l’annuaire pour le sport, le tourisme, etc. Tout ce que vous avez à faire est donc de bien choisir le domaine qui correspond à votre site. Si votre site est en rapport avec le tourisme par exemple, vous pouvez l’inscrire sur un site d’avis Tripadvisor.

Contacter les influenceurs qui sont en rapport avec votre domaine

Dans ce paragraphe, on parle surtout de marketing pour votre site internet. Contacter les influenceurs est l’une des stratégies les plus efficaces pour faire connaître votre site, comme pour faire de la pub sur des articles, des marques ou autres domaines.

Les influenceurs sont des personnes qui sont déjà connues sur le web. En général, ce sont des youtubeurs, des blogueurs qui bénéficient d’une bonne réputation. Pour faire pencher la balance dans votre côté, l’idéal est donc de créer un partenariat avec un influenceur.

Il faut aussi bien choisir l’influenceur, si votre site parle de technologie, vous devrez rechercher un influenceur qui travaille dans ce domaine. Il fera la promotion de votre site à votre place et ainsi, celui-ci gagnera en notoriété dans les réseaux sociaux et les blogs. Plus l’influenceur est connu, plus les gens se référeront à ses recommandations et conseils.

Faire de vos clients des ambassadeurs de votre marque

La 3e stratégie à entreprendre pour faire connaître votre site internet est de transformer vos clients en ambassadeurs. Concrètement, il faut adopter un système de parrainage client pour gagner plus de notoriété. Le principe du parrainage consiste à rémunérer vos clients lorsqu’ils amènent de nouveaux clients sur votre site internet.

Il s’agit d’un système de marketing afin d’agrandir la popularité de votre site, une campagne publicitaire à couts réduits. Ce concept ne peut donc fonctionner qu’aux dépens de votre premier client. Si celui-ci est fidèle et passionné par le domaine d’activité de votre site, vous pourrez connaître une grande réussite, car il sera votre porte-étendard.

Ce premier client amènera ensuite de nouveaux clients qui eux amèneront à leur tour d’autres clients de leurs entourages par le « bouche-à-oreille » ou directement sur le web via des forums de discussion ou même des sites de parrainage. Autrement dit, le client en parle à ses proches, ses proches en parlent à d’autres et ainsi de suite.

Créer et partager des communiqués de presse

Les communiqués de presse sont une manière efficace pour promouvoir sa notoriété. Pour cela, il faut s’adresser aux journalistes et médias qui sont intéressés par votre domaine pour qu’ils se chargent de publier vos informations.

Il faut leur présenter votre site internet, vos activités et l’objectif que vous essayez d’atteindre avec ce site. Proposez-leur vos articles pour qu’ils puissent créer des rubriques qui pourraient susciter l’intérêt des lecteurs pour votre site. N’oubliez pas les médias locaux si vous avez une activité recevant du public (boutique, commerce, salle de sport, etc.).

Être présent sur les forums de discussion

L’inscription sur des forums de discussion est gratuite, simple et rapide. C’est le moyen le moins coûteux pour faire connaitre votre site internet, car vous aurez accès au public. Néanmoins, tout comme les autres étapes de promotion, vous devez choisir le bon forum qui s’accorde avec votre thématique.

Il faut aussi que le forum que vous voulez choisir soit actif et populaire, car il n’y a aucun intérêt à s’inscrire sur un forum où les gens ne passent qu’une fois par semaine par exemple. Après cela, vous devez être hyperactif sur le forum, partager et présenter le contenu de votre site pour que les membres commencent à s’y intéresser. Cela nécessite beaucoup de temps certes, mais le résultat sera positif si vous vous y mettez à fond.

Conclusion

Naturellement, il existe de nombreuses approches pour promouvoir votre site Web en plus des conseils présentés. La stratégie la plus efficace dépendra en grande partie de votre environnement concurrentiel et des ressources à votre disposition : temps, compétences, taille de l’équipe, etc.

La promotion d’un site Web ou d’une entreprise ne doit pas nécessairement se faire uniquement sur Internet. Elle peut également se faire en dehors de ce support, ce qui n’est probablement pas aussi efficace que de le faire en ligne. Néanmoins, cela peut vous ramener de nouveaux prospects ou visiteurs qui n’auraient pas connu votre site d’une autre manière.

Pour promouvoir un site Web en dehors d’Internet, il suffit d’inclure votre adresse et une invitation à le visiter sur votre support : brochures, dépliants, cartes de visite, affiches et flyers, autocollants sur les véhicules de votre entreprise ou votre propre voiture, t-shirts ou casquettes publicitaires des employés, divers produits (stylos, porte-clés, almanachs…) que vous donnez à vos clients.

Et vous, qu’en pensez-vous ? Avez-vous déjà eu des impacts positifs grâce à l’une de ces stratégies, ou une méthode que je n’ai pas mentionnée ?

Source: Webmarketing & co’m

Le choix des mots-clés pour un bon SEO

Dans un univers où les internautes formulent leur requête sur Google avec un ensemble de mots-clés, choisir les bons mots-clés à intégrer sur sa page web est plus qu’essentiel. Mais pour obtenir un taux de conversion élevé et espérer booster le niveau de référencement naturel de son site, faudrait-il encore comprendre le fonctionnement des algorithmes de Google. Comment Google classe-t-il les sites web ? Et surtout, comment choisir les bons mots-clés SEO ? Découvrons-le.

Comprendre le fonctionnement de l’algorithme de Google

Le fondement du SEO repose bien sur le fonctionnement de l’algorithme de Google. Pour classer les différents sites web à l’issue d’une recherche effectuée par un internaute, Google se base sur les mots-clés que ce dernier a tapés dans la barre de recherche. Le moteur de recherche identifie tous les sites les plus pertinents pouvant répondre à sa requête.

Dans cette optique, pour pouvoir
augmenter la notoriété, le niveau de visibilité de son site et rendre son taux
de conversion élevé, le choix des
mots-clés
représente une stratégie
webmarketing
à part entière.

Mais comment donc choisir les bons mots-clés incluant un trafic avantageux ?

Réaliser une étude minutieuse de mots-clés SEO

Bien avant de choisir vos mots-clés, une étude minutieuse doit se faire. En effet, il serait bien avantageux pour son site de dresser une liste de mots-clés SEO principaux et secondaires en rapport avec ses produits ou activités.

Pour faire simple, commencez par identifier l’activité principale de votre site. Si par exemple vous proposez surtout des services axés sur le web, le mot-clé principal peut-être : « agence webmarketing ». Les mots-clés secondaires quant à eux définissent l’ensemble des mots-clés SEO en rapport étroit à votre mot-clé principal. Pour agence webmarketing, on pourra noter comme mots clés secondaires : stratégie marketing, SEO marketing, prestations sur internet, référencement payant…

Utiliser un générateur de mots-clés

Pour vous aider dans le choix des mots-clés les plus pertinents et obtenir un taux de conversion élevé, des générateurs de mots-clés existent sur la toile. Ils peuvent être gratuits ou payants en fonction des cas. Jusqu’à ce jour, Google Ads se positionne comme l’un des meilleurs générateurs de mots-clés en ligne étant mis au point par Google, le numéro 1 des moteurs de recherche.

Toutefois, on pourra aussi
améliorer le référencement naturel de son site grâce à :

  • UberSuggest ;
  • Keyword Tool ;
  • Semrush ;
  • Google Keyword Planner.

Identifier les mots-clés SEO qui convertissent : comment faire ?

Le fondement du SEO donne de l’importance à l’identification des mots-clés SEO qui convertissent.
Certains sites web font même appel au référencement payant pour atteindre le
même objectif que ces mots-clés. La pertinence
des mots-clés
se définit par rapport :

  • Au trafic qu’ils génèrent ;
  • À la qualité des visites obtenues ;
  • À l’intérêt qu’ils suscitent.

Trafic généré

Le choix des mots-clés à utiliser pour la rédaction de ses articles a surtout pour principal objectif de générer un trafic important. De ce fait, on pourra bien se baser sur ce critère essentiel pour choisir les bons mots-clés.

Qualité des visites pourvues

Si dans un premier temps le mot-clé SEO cible un trafic élevé, il devra par la suite vous permettre d’obtenir un taux de conversion élevé. Ce taux de conversion se traduit généralement par un achat effectué, un abonnement à la newsletter ou tout simplement un temps de visite important.

Intérêt suscité

En troisième point, on devra considérer l’intérêt suscité par le mot-clé en question. A priori, plus le nombre de pages web et sites web positionnés sur le mot ou l’expression SEO est important, plus il suscite de l’intérêt. Toutefois, pour espérer un bon positionnement sur Google, on devra encore connaitre les bonnes natures de mots-clés SEO à utiliser.

Quels groupes de mots-clés SEO choisir ?

En fonction des résultats et des éléments qui les entourent, Google a classé les mots-clés SEO en 4 grands groupes :

  • Mots-clés concurrentiels ;
  • Mots-clés parasités ;
  • Mots-clés délaissés ;
  • Mots-clés de niche.

Mots-clés concurrentiels, des mots-clés SEO à fort trafic

Un mot-clé est dit « concurrentiel » si le résultat qu’il génère sur Google dépasse les 60 000 000 résultats. Et bien qu’il génère un fort trafic, il est bien assez difficile d’espérer un bon positionnement sur ce genre de mots-clés. Décoration Noël, newsletter, rédaction web et Google sont des exemples de ce type de mots-clés.

Mots-clés parasités, des mots-clés SEO sans effort

Les mots-clés parasités sont pour la plupart du temps des expressions généralistes qui peuvent mener les internautes sur notre site sans trop fournir d’efforts. Ce type de mots-clés SEO génère un trafic peu qualitatif.

Les mots-clés parasités présentent environ près de 20 000 000 résultats et l’on aura donc peu de chance de s’en servir pour obtenir un taux de conversion élevé. Voici quelques exemples de mots-clés parasités : naturel, conseils, astuces, la France…

Mots-clés délaissés, un bon positionnement à faible trafic

Contrairement aux mots-clés parasités, les mots-clés délaissés renvoient les internautes sur des sujets précis, mais à faible trafic. Un mot-clé délaissé propose généralement 10 000 résultats tout au plus, un bon moyen pour vous d’acquérir une petite communauté sans trop d’effort.

Mots-clés de niche, un excellent levier du référencement naturel

S’il est assez difficile de se positionner sur des mots-clés concurrentiels, il est bien plus facile d’atteindre un taux de conversion élevé avec de mots-clés de niche. Ces mots-clés SEO produisent un trafic de qualité et précis sur près de 100 000 résultats.

A priori, les mots-clés de niche sont plus longs par
rapport aux mots-clés concurrentiels.

Source: Webmarketing & co’m

Être premier sur Google : pourquoi est-ce si important ?

Chaque jour, des milliards de gens des quatre coins du globe
effectuent des recherches sur le web.
Que ce soit pour rechercher des
informations sur un professionnel ou une entreprise, une fiche descriptive d’un
produit, un article à acheter ou encore un tutoriel, ces requêtes sont
généralement opérées via le grand moteur de recherche Google. Être présent
sur Google se révèle alors primordial.

Pour être visible sur ce moteur de recherche et y avoir un bon
emplacement, un site doit bénéficier d’un référencement naturel efficace. Celui-ci
englobe les différentes méthodes utilisées afin d’optimiser le positionnement
des pages d’un site web sur les résultats retournés par les moteurs de recherche.

Les objectifs de cette technique sont multiples. Elle permet aux
internautes de retrouver plus facilement et plus rapidement l’objet de leurs
recherches. Quant aux sites Internet, elle aide à accroître le trafic et à
augmenter leur taux de clic.

Bref, il est fondamental pour un site d’être positionné sur les
premières pages de Google selon le mot-clé ciblé.

Être premier, ça change quoi au juste ?

Le référencement n’a qu’un seul véritable objectif : être
premier sur Google
. Les agences spécialisées en SEO et webmarketing ne
cessent de nous le répéter. Et ce n’est pas uniquement par pur intérêt
professionnel, car une étude menée sur 5 millions de requêtes sur Google a
montré à quel point cette première place est déterminante pour la vie (et
peut-être la survie) d’un site web et de l’entreprise qui se cache derrière.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Selon le site Backlinko, sur les 10 résultats organiques retournés par Google, le taux de clics du premier avoisine les 31,7 %. Cela signifie que près d’un tiers des internautes cliquent sur ce « premier » résultat.

Le deuxième résultat a un taux de clics de 24,71 %
seulement
, ce qui fait une grosse différence, rien qu’entre ces deux
premières lignes. C’est dû au fait que la majorité des gens cliquent
instinctivement sur le premier résultat. Et bien entendu, si un site arrive en
tête lors d’une requête, c’est parce qu’il est le plus susceptible de répondre
aux attentes des internautes. La première page réunit 10 sites, mais le premier résultat a 10 fois plus de
chances d’être cliqué par rapport au dernier de la page
.

Par ailleurs, selon la même étude, les trois premiers
résultats rassemblent 75,1 % des clics.
Cela signifie que peu de lecteurs
prennent le temps d’explorer le bas de la page. Et si votre site a le malheur
d’être positionné en page 2 ou au-delà, il y a vraiment très peu de chances que
les gens le consultent.

En moyenne, remonter d’une position fera augmenter le taux de clics d’environ 30,8 %. Mais ceci reste une moyenne, car l’impact est très différent selon la position à partir de laquelle vous remontez. Par exemple, en passant de la 9e position à la 8e, votre taux de clics augmentera de +5 %, contre +53 % en passant de la 6e à la 5e position. Les montées les plus importantes se situent à la 5e et vers la 3e position. Cela pourrait s’expliquer en partie par la taille de l’écran, où l’on voit généralement s’afficher trois à cinq résultats.

À partir de la 6e position, vous risquez déjà d’être invisible aux yeux d’un grand nombre d’internautes !

D’ailleurs, les résultats de la 7e à la 10e position ont à peu près le même taux de clics, soit environ 3 %. N’oublions pas que le web est utilisé par beaucoup de gens pressés et paresseux. Ils représentent un trafic très important que vous risquez de perdre si vous êtes mal positionné.

De surcroît, les moteurs de recherche, dont Google, permettent de générer jusqu’à 300 % de trafic de plus sur un site que les réseaux sociaux.

Comment faire pour remonter dans le positionnement ?

Il n’existe pas de recettes miracles pour atterrir en
première position de la première page des résultats de recherche. Google
explique déjà les règles du jeu dans ses documents destinés aux administrateurs
de site web, mais l’étude que nous venons de citer montre également quelques
pistes intéressantes.

Utiliser des titres sous forme de question

Un intitulé qui comporte un mot interrogatif (comment,
pourquoi, quoi…) ou un point d’interrogation est plus plébiscité qu’un intitulé
simple. Concrètement, cela représente 14 % de clics en plus, ce qui est
déjà très appréciable.

Choisir la bonne longueur des titres

Les titres comportant entre 15 et 40 caractères vous
feront gagner plus de 8 % de clics en plus
. Il est donc indispensable de
peaufiner vos intitulés pour qu’ils ne soient ni trop longs ni trop courts. Il
faut résister à la tentation de tout expliciter dans le titre, qui risque de
finir en pointillés et de vous faire perdre du trafic.

Opter pour des titres évoquant des émotions

Un titre qui suscite de l’émotion (négative ou positive) a
7 % de chances en plus d’être cliqué
par les internautes. Ainsi, pensez à
reformuler vos intitulés de manière à susciter un sentiment assez fort pour que
les gens cliquent dessus.

Rédiger une meta description pertinente et incitative

Une meta description utile et attrayante peut générer près de 6 % de clics en plus. Bien qu’elle ne soit pas un critère déterminant pour le SEO, il ne faut pas faire l’impasse sur cet élément. Il s’agit de votre arme pour séduire l’attention et susciter l’intérêt des internautes.

Optimiser les URLs

Il est important d’insérer votre mot-clé dans l’URL de votre page. Ces liens optimisés présentent un taux de clics de 45 % fois supérieur aux URL classiques.

Ne pas abuser des superlatifs dans les titres

Pour attirer les internautes, on est tenté d’insérer des mots flatteurs comme : parfait, incroyable, le/la meilleur(e), ultime, etc. dans les titres. Si cette pratique fonctionne sur les réseaux sociaux, ce n’est pas le cas sur Google.

En effet, ces termes peuvent être considérés comme des clickbait ou pièges à clics d’où leurs utilisations peuvent diminuer le taux de clics de 13,9 %.

Et les titres simples, mais pertinents sont alors à privilégier pour gagner du trafic. Bref, pour être premier sur Google, il est important de soigner l’ensemble des éléments présents sur le résultat : titre, meta description et URL.

Conclusion

Il est primordial de se trouver en première position de la première page. Toutefois, cet objectif nécessite du temps et beaucoup de travail, notamment en matière de SEO. Heureusement, lorsqu’on a amélioré son classement dans les résultats organiques, il est possible d’y rester en opérant une veille active et en adaptant sa stratégie selon la montée de la concurrence.

Source: Webmarketing & co’m

Peut-on encore ranker sur Google en 2020 ?

Mise à jour de l’algorithme de Google (BERT), omniprésence des réseaux sociaux (Instagram et plus récemment Tik Tok) et la soi-disant « mort du blogging » par-dessus le marché. Autant de grains de sable dans l’engrenage qui peuvent en faire hésiter plus d’un(e) à lancer son site ou continuer à l’entretenir son blog. C’est peut-être ton cas !

Google devient-il surdoué ?

Penguin, Panda, Fred et maintenant BERT… On sent une réelle intention de Google à améliorer sans cesse son algorithme pour coller au plus près des attentes des internautes.

Notamment en leur proposant un contenu pertinent, de qualité et répondant à leurs recherches.

En tant que créateur de contenu, il n’est vraiment pas rassurant de savoir qu’il est possible de se voir déclasser à tout moment.

Encore plus lorsque notre principale (voir unique) source de trafic provient du trafic organique.

Surtout que BERT (Bidirectional Encoder Representations from Transformers. C) est à ce jour l’une des plus grosses mises à jour en 5 ans… et qu’elle risque de faire du « dégât ».

La chose qu’il est important de retenir, c’est que si ces mises à jour déclassent des sites peu qualitatifs des premiers résultats de Google… Il faudra bien que Google remplace les places vacantes par d’autres sites…

Et si vous vous appliquez à créer du contenu qualitatif avec un champ lexical riche et bien optimisé (plus de bons backlinks), vous avez toutes vos chances d’être sélectionné par Google et vous voir propulsé en 1ère page.

Les Googles Killers

Facebook, YouTube, Instagram et maintenant Tik Tok, les réseaux sociaux ont la côte et Google n’a qu’à bien se tenir.

Avec cette recrudescence de nouvelles plateformes certain(e)s y ont vu la mort programmée de Google. Et intrinsèquement celle du blogging.

Alors? Opportuniste ou visionnaire ?

L’argument majeur soulevé par ces adeptes de l’apocalypse est la baisse des recherches sur Google.

Or, une simple consultation sur Google Trends nous indique que certains mots-clés sont inversement de plus en plus recherchés au fil des mois.

On peut prendre pour exemple le mot-clé « tronçonneuse » :

Hormis la saisonnalité, on constate que depuis les 5 dernières années, les recherches sont stables. Et c’est vérifiable sur la plupart des thématiques, dont la tienne avec un peu de chance (à toi d’aller vérifier) !

Il y a donc bien toujours autant d’internautes qui consultent Google. La mort du blogging sera pour une prochaine fois.

Le contre argument serait de dire que, contrairement aux réseaux sociaux, le comportement des internautes qui se rendent sur Google ne sont pas liés exclusivement à du divertissement mais à des recherches sur un sujet très précis.

Le gros avantage à cela c’est qu’en tant que créateur de contenu il nous est tout à fait possible de nous positionner sur une recherche très spécifique.

Par exemple « achat tronçonneuse en ligne ».

Si vous avez un site qui vend des tronçonneuses en ligne, vous allez pouvoir cibler une audience extrêmement qualifiée. Ce qui n’est actuellement pas possible sur Instagram…

Et tout l’intérêt de Google est là.

Que vous soyez blogueurs, créateurs de sites et même e-commerçant. Vous avez tous intérêt à apparaître sur Google.

Mais encore faut-il le faire de la bonne manière. Pour ça, vous allez devoir vous focaliser sur 3 axes.

Les 3 axes du référencement

Il n’y a pas de mystère pour percer sur Google. Seulement des règles à respecter:

  • Le contenu (et l’optimisation SEO On Site) ;
  • Les Backlink ;
  • L’expérience utilisateur.

Le contenu

C’est sur cette première parti que beaucoup de choses se jouent en ce moment (notamment avec BERT).

Il ne s’agit plus aujourd’hui de créer un article moyen en cherchant à ranker sur un mot-clé spécifique.

Il faut maintenant rédiger un contenu original et qualitatif dans l’optique de ranker sur une thématique plutôt qu’un seul mot-clé.

Ne cherchez pas à créer plein de petits articles insipides. Si vous souhaitez vraiment vous démarquer dans la durée, que ce soit vis-à-vis des internautes et de Google, vous allez devoir fournir un contenu complet et détaillé.

Pour ce faire, je vous conseille de commencer par réaliser un premier plan de votre article. Puis d’essayer de l’étayer en rajoutant des parties répondant à des questions secondaires.

Le but est d’avoir un coup d’avance sur les questions que va soulever votre article.

Par exemple, pour reprendre la thématique de la tronçonneuse je pourrais parler de :

  • Comment entretenir sa tronçonneuse ?
  • Comment changer la chaine de sa tronçonneuse ?
  • Comment passer son permis de tronçonneuse ?
  • Dois-je opter pour une tronçonneuse ?
  • Etc.

Le but, en plus d’apporter une grande valeur ajoutée, c’est de spontanément faire rester l’internaute plus longtemps sur ton site et faire augmenter ton temps de visites sur ton site.

Le tout dans l’objectif d’envoyer un message positif à Google sur la pertinence de ton contenu et donc… la manière dont va te positionner sur ce dernier.

Cerise sur le gâteau, vous augmentez également vos chances que votre article soit partagé tout en récupérant des backlinks au passage…

Et les logiciels d’analyse de mot-clé dans tout ça ?

Ils serviront toujours, ne serait-ce que pour valider qu’il y a bien un intérêt pour la thématique (voici un article complémentaire rédigé par Sylvain Lembert) ou encore d’analyser la concurrence pour savoir s’il sera « facile » de se positionner dans les premiers résultats de Google.

D’ailleurs pour ma part j’utilise toujours des logiciels comme KWFinder (article où je te présente l’outil) ou encore Secockpit pour analyser avec minutie la thématique sur laquelle je souhaite me lancer.

Logiciel que je recommande à tout créateur de sites.

Les backlinks

Le nerf de la guerre.

Un site dans backlink c’est un peu comme un repas sans fromage.

Ça ne sert presque à rien.

Vous aurez beau avoir le meilleur contenu, si vous n’obtenez pas de backlink sur votre site c’est peine perdue.

A l’inverse, tous les liens retours ne sont pas bons à prendre.

D’ailleurs, dans une vision long terme, je conseillerais de créer des liens sur de « vrais » sites.

Qu’est-ce qu’un vrai site ?

Voici quelques éléments en prendre en compte :

  • Site avec du trafic ;
  • Site pas uniquement composé d’articles avec des liens externes (ferme à liens) ;
  • Site thématique ;
  • Site avec des métrics intéréssantes (TF et CF d’au moins 20 et un minimum de 50 RD). Tu peux analyser ça gratuitement avec l’extension Majestic SEO.

Où trouver ces sites ?

Le plus « simple » étant de réaliser des articles invités, des interviews sur de gros sites de ta thématique (typiquement ce que je suis en train de faire en rédigeant cet article).

Pour les trouver, il vous suffit de faire les recherches suivantes :

  • Thématique + « article invité »
  • Thématique + « articles invités »
  • Thématique + « devenir rédacteur »
  • Etc.

Dans notre exemple des tronçonneuses : jardinage + « article invité »

Recherche qui me renvoie sur ce site : « http://insidea.fr/proposer-un-article/ »

Si vous débutez, et parce qu’on aime les chiffres… je vous invite à vous donner un objectif de 15 liens de qualité sur les 3 premiers mois. Question de faire décoller votre site dès le quatrième mois…

L’avantage d’avoir réalisé des articles invités c’est que vous allez déjà obtenir du trafic de ces sites avant même d’être positionné sur Google.

Si en plus le contenu sur lequel les internautes sont redirigés est bon, vous allez donner un bon indicateur à Google dès le début.

Ce qui va favoriser votre placement dans les SERPs.

L’expérience utilisateur

L’expérience utilisateur se définit généralement au travers de ces 2 données principales (bien qu’il en existe d’autres) :

  • Le taux de rebond ;
  • Le temps de visite.

Le premier se rapporte aux nombres de pages visitées.

Est-ce que l’internaute poursuit sa recherche sur votre site en consultant une deuxième page ou pas.

Plus l’internaute se « promène » sur votre site, en visitant plusieurs pages, et plus votre taux de rebond baisse. Ce qui est un très bon indicateur pour Google.

Le deuxième, comme vous l’aurez compris, est le temps passé sur votre site.

Est-ce que l’internaute repart aussitôt (ce qui traduirait un faible intérêt pour votre contenu) ?

Ou reste-t-il plus longtemps, car l’article que vous lui proposez correspond parfaitement à ses attentes ?

Pour obtenir ces données, il vous faudra créer un compte Google Analytics et ajouter votre site (quelques minutes suffisent).

Voici quelques pistes pour améliorer l’expérience utilisateur :

  • Un contenu de qualité (cf. paragraphe plus haut) ;
  • Un texte aéré et agréable à lire ;
  • L’utilisation de gras, italique, etc. ;
  • Un thème design ;
  • Un code couleur qui facilite la lecture ;
  • Etc.

En conclusion, il est tout à fait possible de ranker sur Google en 2020. Il suffit de s’adapter aux nouvelles exigences et de produire avant tout du contenu de qualité répondant aux interrogations de ses internautes.

Ah oui, je serais curieux d’avoir vos avis, vos réactions (vos critiques) sur ce sujet. N’hésitez pas à m’en faire part dans les commentaires.

Source: Webmarketing & co’m

5 idées simples pour optimiser le SEO de votre e-commerce

Travailler
le SEO d’un site e-commerce est une quasi-obligation pour développer vos ventes
en ligne. Pour autant, il n’est pas toujours simple de savoir comment optimiser
le référencement naturel de votre boutique en ligne sans pour autant
révolutionner toute votre stratégie. Nous vous proposons 5 idées simples à
mettre en place (+ un bonus en fin d’article) pour pouvoir gagner des positions
sur les moteurs de recherche… Et « accessoirement », vendre
plus !

Attention,
même si les idées développées au travers de cet article sont faciles à mettre
en place dans leur concept et ne nécessitent que peu de compétences techniques,
elles peuvent nécessiter un volume de travail important.

#1 Optimiser le contenu des pages produits de votre site

Premier des cinq conseils que nous pouvons vous donner, amplifier le volume de contenu autour de vos pages de produits. Il ne s’agit pas de créer du contenu pour créer du contenu mais d’améliorer l’expérience utilisateur autour de la compréhension d’un produit pour vos cibles.

De manière générale, il est important de comprendre que pour un visiteur, cette page est la seule interaction qu’il peut avoir avec votre produit avant achat. Il est donc nécessaire qu’elle réponde à toutes les questions que celui-ci se pose. En exemple, une page produit très bien conçue du site Philibert, e-commerce de jeu de société :

Exemple d’une page produit optimisée pour le SEO

Dans cet
exemple parfait, la page produit de notre e-commerçant aurait pu se limiter
comme nous le voyons souvent à une courte description du produit sous forme de
tiret, les stocks, le prix et voilà tout. Pourtant cette page va bien plus
loin. Vous y retrouvez des éléments pertinents nécessaires au passage à l’acte
d’achat du client :

  • Une description complète et très détaillée ;
  • Le contenu précis de la boite de jeu ;
  • Les caractéristiques du jeu ;
  • Les éléments à télécharger autour du jeu comme les règles ;
  • Des vidéos de test et de règle du jeu ;
  • Les avis clients, mais aussi ceux de blogueurs ;
  • Les produits associés.

Un exemple très précis développé sur l’ensemble du site qui lui permet d’avoir l’un des meilleurs positionnements SEO de son secteur sur ses pages produits.

S’il est
vrai que tous les secteurs d’activités ne donnent pas la possibilité de
s’exprimer autant, il faut cependant faire preuve d’imagination et d’empathie
pour donner toutes les cartes en main à vos visiteurs.

#2 Optimiser le contenu des pages catégories de votre site

Dans la même logique que le premier conseil, le deuxième concerne les pages catégories. Car la plupart des sites e-commerce les oublies. Pourtant, comme les autres, ce sont des pages indexées dans les moteurs de recherche et qui peuvent se positionner sur des requêtes très pertinentes. Il faudra donc faire le tour de l’ensemble de vos pages pour les développer, aussi bien pour le SEO de votre e-commerce que pour améliorer l’expérience utilisateur. L’exemple de la boutique en ligne Carré Pointu qui propose des chaussures de marques :

Exemple d’une page catégorie pour un site e-commerce

Ici, vous remarquerez que la page propose du texte en début et en fin de contenu. En termes de SEO, c’est aussi un moyen de mettre en place un maillage interne de qualité avec des liens textuels, plus impactant pour les moteurs de recherche.

#3 Le blog e-commerce, passez de vendeur à conseiller

Notre
troisième conseil réside dans le fait de mettre en place un blog sur votre site
e-commerce. C’est l’un des meilleurs moyens de mettre en place un outil de
conseils pour aider vos utilisateurs dans le choix de leur produit.

En référencement naturel, le blog d’un site e-commerce vous permettra d’accentuer votre positionnement sur les mots-clés importants de votre secteur, mais aussi de prendre des positions sur de nouveaux mots-clés, sur lesquels aucune de vos pages ne se positionne actuellement. Voici un exemple parfait avec le site e-commerce de Namastrip, une agence de voyages autour du bien-être :

Passez de vendeur à conseiller avec votre blog

Les
thématiques abordées sur le site démontrent clairement que les éditeurs du site
sont des experts de leur secteur. C’est donc un excellent moyen de réassurance
qui permet d’allier SEO et expérience utilisateur pour gagner des clients.

#4 Les avis clients, la synergie SEO et E-réputation

Notre
quatrième conseil est un « must have » pour un site e-commerce. Il
s’agit de mettre en place une stratégie d’avis clients suivis et optimisés pour
votre boutique en ligne. Cette stratégie a un triple impact : SEO,
conversion et image de marque.

Car pour un
site de vente en ligne, les avis clients peuvent se retrouver partout et
rassurer vos internautes :

  • Dans les moteurs de recherche grâce à un compte Google My Business qui fera ressortir les avis clients directement ;
  • Au niveau de votre site internet grâce à une note globale poussé par des logiciels d’avis clients ;
  • Sur vos pages produits, pour donner confiance juste avant l’acte d’achat. Google met d’ailleurs en avant ces notes directement dans les résultats de recherche (SERP) grâce au rich snippets.

Ici l’exemple de la société Cadetel, e-commerce et boutique physique qui vend des jeux locaux. Vous pourrez y voir des avis de très bonne qualité qui mettent en confiance avant même de vous rendre sur le site.

Exemple de site e-commerce qui gère son e-réputation

Si la question de l’E-réputation vous intéresse, nous vous recommandons deux articles sur cette thématique, d’abord celui de Guest Suite (solution SaaS d’avis clients) qui vous donnera les clés pour soigner votre e-réputation grâce au SEO ainsi que celui de La Pousse Digitale concernant l’impact des avis clients sur le SEO.

#5 Passer de SEO à SXO

Notre
cinquième conseil est plus généraliste que les précédents. Il s’agit de passer
d’une stratégie SEO (orientée pour les moteurs de recherche) à une stratégie
SXO (orienté pour les moteurs de recherche ET pour les internautes).

Ce concept,
même s’il n’est pas nouveau, vise à travailler votre référencement naturel non
plus pour attirer un maximum de trafic sur votre site e-commerce, mais pour
attirer un trafic qualifié, donc plus à même de convertir. Voici un exemple de
balise titre dans Google, la première orientée utilisateur tandis que la
seconde est plus purement SEO :

Exemple de positionnement SXO

Cet exemple est tiré d’un article sur le site de SEM Rush qui vous explique plus en détail le concept de search experience optimisation (SXO).

En bonus : Définir les bons mots-clés pour votre e-commerce

En cadeau, voici un sixième conseil, valable pour tous les sites et particulièrement pertinent en e-commerce. Il s’agit de choisir les bons mots-clés pour votre site. Il faut bien comprendre que tous les mots-clés ne sont pas intéressants pour vous. Avant de choisir les expressions sur lesquelles vous souhaitez vous positionner, il faut aussi comprendre quelles seront les intentions (marketing) de vos utilisateurs et par ricochet, où se trouvent les meilleures opportunités pour vous. On distinguera alors trois types d’intention :

  • Intention informationnelle : Il s’agit de requêtes d’internautes qui recherchent une information précise. L’internaute n’est pas encore mature pour passer à l’acte d’achat ;
  • Intention navigationnelle : Il s’agit de requêtes de réputation qui traduisent une bonne image de marque ;
  • Intention transactionnelle : Il s’agit de requêtes réalisées en vue de faire un achat. Les termes business parfaits pour votre un site e-commerce.

Pour bien comprendre les logiques d’intention, nous vous conseillons un article de l’agence UpByWeb qui donne les clés pour définir vos mots-clés en SEO. La solution e-commerce Pay Plug propose aussi une ressource pertinente au travers de l’audit SEO de vos concurrents. Un très bon moyen de trouver des mots-clés adaptés à votre site.

L’optimisation passe par la compréhension de vos cibles

Vous l’aurez
compris avec nos 5+1 conseils pour optimiser le SEO de votre e-commerce que le
facteur commun est l’utilisateur. Il ne s’agit plus de mettre en place des
actions uniquement pour répondre aux attentes de Google et des autres moteurs
de recherche. Pour développer vos ventes, votre trafic doit avant tout être
qualifié et répondre aux attentes de vos clients. Le référencement naturel au
service de vos clients.

Source: Webmarketing & co’m

Intelligence artificielle et recherches vocales

Ce n’est un secret pour personne : il y a eu un changement notable vers l’utilisation des smartphones et autres appareils de poche pour les recherches en ligne. Avec ce changement vient une autre façon de rechercher – en utilisant votre voix au lieu de texte. La recherche vocale assistée a été facilitée grâce à la technologie d’intelligence artificielle telle que les populaires «assistants» intelligents, Alexa et Siri…

L’intelligence artificielle est non seulement disponible via les smartphones, mais également avec des assistants virtuels personnels tels que Amazon Alexa et Google Home. Ces outils fournissent des informations instantanées sur tout, de la pizzeria ouverte la plus proche à la raison pour laquelle le ciel est bleu. Cette commodité devenant la méthode de recherche privilégiée, vous devriez optimiser votre technologie de référencement pour la recherche vocale.

Changement de périphérique

Des études montrent que de plus en plus de personnes utilisent leur smartphone pour la recherche et passent plus de temps sur les sites mobiles. De 2016 à 2017, le nombre de visites sur des sites Web mobiles a augmenté de 57% à 63% et le taux de rebond sur les mobiles est passé de 52% à 47%. Ces chiffres montrent les tendances en faveur d’une utilisation accrue des appareils ainsi que d’un engagement accru.

Les utilisateurs de téléphones mobiles au Canada représentent 70% de la population et aux États-Unis, 77%. C’est un nombre incroyable de personnes qui peuvent être ciblées avec l’optimisation de la recherche sur l’IA en Amérique du Nord. Si vous pouvez optimiser votre site pour le rendre compatible avec les appareils mobiles en améliorant la vitesse du site, en utilisant des pages optimisées AMP et des données structurées, vous obtiendrez de meilleurs résultats.

Les meilleurs classements comptent

Dans le cas de la technologie de recherche vocale Google, la réponse fournie provient d’une source et d’une seule, la page de classement en haut. En fait, en réponse à une requête, Google lit les extraits en vedette en « position zéro ». Ce spot très convoité se situe au-dessus du premier rang et répertorie plusieurs phrases tirées du contenu.

Les extraits enrichis dominent les recherches vocales, offrant plus d’informations pour des réponses rapides et utiles. Comme il n’ya plus d’affichage d’autres classements, l’intelligence artificielle donne une seule réponse verbale. Cela signifie que votre stratégie de référencement devra inclure l’optimisation de vos extraits.

Changement de requête

Lors de la frappe, les utilisateurs ont tendance à choisir la version courte et douce. Cependant, quand on parle d’une question, les gens posent la question entière. Cela signifie que la recherche de l’hôtel le plus proche va de «hôtels Paris» à «Siri, quels sont les meilleurs hôtels de Paris?

Les modèles de requête passent de mots ordonnés au hasard à des phrases complètes, correctes grammaticalement. Avec cette méthode de recherche, les créateurs de contenu pourront s’en tenir au langage conventionnel et à une meilleure fluidité de leurs blogs. Cela signifie également que les mots-clés plus longs intégrant un langage conversationnel constitueront l’avenir du référencement. Le contenu peut inclure des questions fréquemment posées sur le parcours du client afin de tirer parti des recherches vocales.

Implications Géo

Avec l’intégration des requêtes vocales dans Google Maps, les entreprises locales peuvent avoir davantage d’opportunités. Les recherches seront répondues en tenant compte de l’emplacement de l’utilisateur, ce qui rendra encore plus important de s’assurer que les entreprises intègrent un emplacement au contenu. Tirer pleinement parti des listes Google My Business répondra à la popularité croissante des recherches vocales. Il est donc indispensable de revendiquer votre fiche d’entreprise via Google My Business.

AI et Voice Search sont ici et ils sont là pour rester. C’est pourquoi les entreprises qui souhaitent attirer les acheteurs modernes et les chercheurs devront donner la priorité à l’adaptation des efforts de référencement pour inclure la recherche vocale.

Source: Webmarketing & co’m

Back to School ! 4 Astuces SEO local

C’est la rentrée ! La rentrée est l’occasion de frapper fort en termes de communication même au niveau local, je veux dire SURTOUT au niveau local et Google My Business. Pas de panique, voici quelques conseils pour optimiser votre stratégie géolocalisée…

1. Recherche de Mots-clés géolocalisés

C’est la partie la plus importante de votre Référencement
local comme toute stratégie SEO.

Ne recherchez pas des requêtes uniquement pour leur volume et la compétition. Pensez à les rechercher pour leurs potentiels business («  money keyword »).

mots clés valeurs

Vous pourriez être surpris, car certains mots-clés génèrent des volumes de recherches extraordinaires, mais n’ont pas d’intention d’achat.

Par exemple, le mot-clé « sport de combat» dispose d’un fort volume de recherche, mais n’a pas une valeur d’achat importante (vidéos,blogs) comparé à « sport de combat paris », amène au pack local et d’autres pages géolocalisées qui sont plus à la recherche d’un établissement.

Mais comment trouver ces mots-clés ? Vous pouvez utiliser les recherches Google pour avoir une idée de l’intention de recherche. Mais il est préférable d’utiliser des outils SEO pour avoir des informations plus précises comme le volume, le nombre de domaines référents de vos concurrents…. Je recommande souvent Semrush ou Ahrefs, des outils très efficaces. Si vous voulez une solution gratuite, Ubersuggest fait déjà l’affaire.

Astuce : Certains outils montrent le comparatif entre le volume et le nombre de clics pour la requête. Lorsque le clic est plus élevé que le volume de recherche, cela montre que les gens ont visité plus d’une page en moyenne. Cette attitude montre un certain intérêt et une forte possibilité d’achat.

Il est recommandé de faire un mapping de son site, pour bien avoir en tête les mots-clés ciblés pour chaque page.  Votre page d’accueil doit généralement cibler votre activité et votre localisation.

2. Optimiser Google My business

Si vous voulez optimiser votre référencement local, Google My Business doit être une priorité.

Revendiquer votre fiche Google My Business est simple et
rapide. C’est outil totalement gratuit qui permet d’apparaître sous d’encadré une
carte dans les résultats de recherche.

Lors de votre inscription, il vous sera demandé de fournir des informations de base, telles que le nom de votre entreprise, votre adresse, vos coordonnées et vos horaires.

Astuce : le choix de la bonne catégorie principale est essentiel, car derrière chaque catégorie se cache un ensemble de mots-clés. Pour choisir la bonne catégorie, regarder ce que font les 3 premiers lorsque vous recherchez votre requête principale sur Google.

Mais vous allez devoir optimiser votre fiche un peu plus
pour votre SEO local.

Il est nécessaire d’investir sans cesse du temps pour
maintenir votre profil Google My Business à jour.

Cela signifie que vos informations doivent être toujours exactes, en utilisant autant que possible Google Posts, en ajoutant des images à votre liste GMB et en tirant parti des nouvelles fonctionnalités.

Vous devrez également :

  • Choisissez la bonne catégorie (l’élément le plus important) ;
  • Utilisez autant que possible les fonctionnalités de Google Q&A et Google Posts pour enrichir vos fiches ;
  • Utilisez des photos ou vidéos qui représentent votre entreprise avec précision et sous un bon éclairage. Un minimum de 3 photos de votre établissement et 3 de votre équipe, et de 3 de vos produits ou services ;
  • Répondre aux Avis même ceux négatifs pour votre SAV ;
  • Remplir la section services, produits ou menu pour compléter votre fiche ;
  • Profiter des nouveautés Google My Business comme le nom court Google et la messagerie direct ;
  • Suivre l’analytique Google My Business et adapter votre stratégie.

3. On-Page SEO local

Optimisez votre Page d’accueil

Votre page d’accueil devrait indiquer ce que fait votre entreprise et où vous vous trouvez. Facilitez la tâche à Google en rendant l’ensemble de vos services ou produits compréhensible. La balise de titre de votre page, la balise H1 et la méta-description doivent indiquer clairement ces informations.

Exemple de page d’accueil

Sur votre page d’accueil, vous devez indiquer :

  • Votre nom/ logo ;
  • Votre entreprise ;
  • Une proposition de valeur ;
  • Vos services ou produits ;
  • Vos coordonnées (téléphone, adresse) ;
  • Et un appel à l’action pour inciter les gens à vous contacter (téléphone, formulaire).

Si vous utilisez le CMS WordPress, vous pouvez facilement mettre à jour la balise title de votre page de votre site Web sous Paramètres > Général dans le menu de navigation de gauche.

Vous pouvez aussi utiliser le plugin Yoast SEO qui permet
d’optimiser vos méta données.

Optimisez vos métas donnés

La balise titre et balise méta description restent des facteurs importants car ils donnent une première impression de votre entreprise dans les résultats de recherche. Si vous voulez améliorer votre SEO local, la balise titre de votre page d’accueil doit inclure le nom de votre ville.

Pour optimiser votre balise titre, vous devez inclure le nom de la ville ciblée et le votre mot-clé principal lié à vos services, votre activité ou service.

Cela aidera non seulement à dire à Google « c’est là que
vous pouvez me trouver », mais cela indique également clairement « et
c’est ce que je fais à cet endroit ».

4. Les avis

Amener vos clients à rédiger des avis positifs pour votre entreprise ne se limite pas à optimiser votre présence sur Google My Business. Cela encourage également davantage de clients des environs à acheter dans votre établissement. Selon une étude, il y aurait une forte corrélation entre le nombre d’avis et le chiffre d’affaires en croissance.

Astuce : les avis longs et détaillés ont 3 plus de valeurs que des avis comme « Je recommande » ou encore « Excellent ». Demandez à vos clients satisfaits des détails croustillants.

Si vous avez un mauvais avis et commentaire, ce n’est pas un souci, les mauvais avis ne sont pas néfastes pour votre référencement local. Vous devez réagir professionnellement et y répondre avec un ton cordial. Répondre à un avis négatif montre clairement que vous êtes réactif.

Si vous avez de faux avis ou avis néfastes, vous pouvez toujours essayer de supprimer l’avis Google en le signalant à l’équipe de Google My Business.

Avez-vous d’autres astuces SEO local pour cette rentrée 2019 ?

Source: Webmarketing & co’m

Pourquoi investir dans le référencement ?

Dans cet article, j’explique les raisons pour lesquelles il est recommandé pour votre entreprise d’investir dans le référencement. Voici une liste de raisons pour lesquelles vous avez besoin d’optimisation pour les moteurs de recherche…

Le référencement n’est pas un coût, c’est un investissement

Vous avez entendu parler du référencement et êtes convaincu que le positionnement organique fonctionne très bien pour différents types d’entreprises en ligne. D’ailleurs, cela a bien fonctionné pour certains de vos concurrents. Vous vous demandez probablement pourquoi vous en avez besoin et comment cela peut aider votre entreprise.

Un investissement à haut rendement, mais pas à court terme. Vous pouvez combiner les données SEO avec l’analyse Web. Vous pouvez voir certains mots-clés qui ont des taux de conversion élevés et qui n’apparaissent pas sur la première page de Google. Et avec ces mots-clés, vous ne capturez pas de clients potentiels parce qu’ils ne peuvent pas voir votre site Web. Ils ne peuvent pas le visiter et donc, consommer vos produits ou services.

Le référencement est au centre de vos ventes

Si vous y pensez, c’est un système ouvert 7 jours sur 7, toute l’année. C’est une publicité 24×7.

Il génère des visites récurrentes, et vous obtenez des ventes ou des clients potentiels.

C’est pourquoi votre site web ou commerce électronique est votre « employé parfait » : il effectue efficacement des tâches multiples, s’adresse à des milliers de clients potentiels à la fois, et seulement limité par la taille du secteur dans lequel vous êtes en concurrence.

Le SEO est une partie cruciale de votre stratégie de marketing numérique

Si vous avez lu dans d’autres publications Marketing, vous connaissez déjà l’importance du référencement pour le marketing de toute entreprise. Le référencement est une source indispensable de trafic et peut attirer des clients potentiels. Il peut donc aider à stimuler les conversions ainsi.

Le référencement ne peut à lui seul vous aider à atteindre le plus haut potentiel marketing et Internet. Les réseaux sociaux, le branding et autres stratégies marketing sont segmentés et complètent le référencement, la combinaison qui renforce et renforce chaque élément pour faire croître votre entreprise de manière exponentielle et plus rapide.

En tant que fondateur ou PDG, votre défi n’est pas de choisir l’un plutôt que l’autre, mais la meilleure façon d’intégrer stratégiquement le référencement dans la combinaison de stratégies numériques pour obtenir des résultats bénéfiques pour votre entreprise.

Le référencement est essentiel dans la phase de recherche/achat

Le référencement augmentera vos ventes sans augmenter proportionnellement les coûts nécessaires pour continuer à créer de la valeur dans votre marque, ce qui augmente vos profits de manière exponentielle et dans le temps.

Le SEO peut conduire à tous les objectifs d’affaires avec un meilleur retour sur investissement comparé à la plupart des autres sources de trafic du marketing numérique. Il est fondamental pour améliorer les conversions et ainsi générer plus de ventes à un coût différentiel minimal.

Supposer que tout le monde a entendu parler de votre marque ou penser que vous êtes le meilleur site sur Internet pour acheter peut être une erreur très coûteuse. Les gens sont constamment à la recherche de bonnes affaires et utilisent les réseaux sociaux pour voir, s’informer, comparer et finalement acheter.

Le référencement joue un rôle important dans ce cycle de recherche et d’achat. C’est comme un aimant à perspective, qui attire les acheteurs potentiels vers votre site Web par le biais de mots-clés et de phrases critiques et pertinentes placés en haut des moteurs de recherche où les utilisateurs s’attendent à trouver des informations à leur sujet. Il s’agit d’être là où sont vos clients et de les orienter vers les solutions que vous leur offrez.

Le prix du référencement est variable

Le prix des services de référencement diffère selon l’expérience de la Société, de l’Agence ou du Consultant engagé.

Il n’existe pas de « grille de tarifs type »‘ pour les services SEO. L’analyse de mots-clés, la création de liens et d’autres activités de référencement sont uniques, personnalisées et adaptées différemment à des situations spécifiques.

Même parmi les fournisseurs SEO, il existe une large gamme de qualité. Il y a des professionnels expérimentés et il y a des malhonnêtes, des amateurs et des praticiens ignorants.

Avant de choisir la proposition la moins chère ou la plus chère, la plus limitée ou la plus complète, celle de professionnels expérimentés contre un ami ou un ami expert SEO, assurez-vous de comprendre les nuances et les détails essentiels.

Étant un service spécialisé, le référencement implique des équipes de personnes travaillant en réseaux. Si vous n’êtes pas encore convaincu des synergies impliquées et de la façon dont ces facettes interagissent, alors n’hésitez pas à demander une pré-analyse de référencement, même si cela implique de payer une somme modique pour cela.

C’est un investissement sûr et vaut plus si vous le convainquez de la valeur réelle de l’adoption d’une stratégie SEO.

Le référencement, ce n’est pas seulement activer Yoast sur WordPress

Damien ROUSSON 🙂

Le référencement, c’est plus que l’activation d’un plugin dans le CMS de votre site web.

Ne soyez pas dupe, ce n’est pas tout le référencement dont vous avez besoin. Google ne recherche pas le meilleur ‘code’, il recherche du ‘contenu’. Il y a plus de 200 facteurs de classement et les algorithmes changent plusieurs fois par an. En fournissant les bons signaux pour votre site, un CMS avec certains plugins SEO peut vous aider. Mais il en faut beaucoup plus pour apparaître dans les premières positions des moteurs de recherche.

L’essentiel de ces « autres choses » est le contenu. Le contenu est roi. Le diable est dans les détails : les mots-clés, l’hébergement et leur combinaison globale de marketing. Votre CMS n’a pas grand-chose à voir avec ça.

L’optimisation pour les moteurs de recherche n’a rien de nouveau. Toutefois, de nombreux PDG et gestionnaires n’ont pas été formellement enseigné sur l’importance d’un bon référencement pour les affaires en ligne.

Le référencement peut multiplier votre impact

Combien cela vous a-t-il coûté pour imprimer les cartes de visite ? Je parie que ce n’était pas grand-chose comparé à ce que vous avez investi dans votre site Web.

Avez-vous examiné attentivement ces cartes, brochures ou dépliants avant de les envoyer à l’impression (ou demandé à quelqu’un d’autre de les examiner) ? Je parie que oui.

Mais vous n’aviez pas de spécialistes de la recherche pour « tester » votre outil de marketing le plus cher et infiniment puissant, votre site web, avant de le lancer !

Concevriez-vous et commanderiez-vous toutes ces cartes de visite et ces brochures à un coût considérable, puis les verrouilleriez-vous simplement sur une étagère ? Bien sûr que non.

En ignorant le référencement, c’est exactement ce que vous faites avec votre nouveau site Web. Un site Web qui aurait pu être vu par des milliers de vos meilleurs prospects et clients idéaux. Un site Web qui quitte maintenant les algorithmes de Google pour que les utilisateurs puissent trouver vos services lorsqu’ils effectuent une recherche.

Ce n’est pas parce que vous avez un équipement d’impression de première ligne que vous pouvez imprimer vos cartes d’affaires vous-même ? Non, je suis sûr que non. Vous les obtiendrez probablement d’une entreprise professionnelle ayant une longue expérience de l’impression.

Le SEO est votre carte de visite numérique.

Toujours moi !

Vous pouvez multiplier massivement votre impact en faisant paraître votre site web aux yeux de milliers de clients potentiels.

Laissez votre site Web entre les mains de professionnels qui s’assureront que votre site Web attire le bon public et est vu dans un large segment, de sorte que votre carte de visite numérique remplit mieux la tâche critique assignée à votre entreprise : obtenir des prospects qualifiés et les transformer en clients.

Le classement naturel dans les moteurs de recherche aidera les utilisateurs à trouver votre site Web.

Votre site Web est le premier point de contact avec votre public dans le monde numérique. Vous pouvez générer des clients potentiels et attirer de nouveaux clients dans la phase de sensibilisation, des partenaires ou des investisseurs.

À moins que les gens ne vous trouvent sur Internet, votre site Web n’est bon à rien. Dans ce cas, le positionnement organique dans les moteurs de recherche joue un rôle fondamental : comment vos clients vont-ils vous trouver si vous n’apparaissez pas dans les résultats ?

Le référencement ne consiste plus seulement à classer un site dans les résultats de recherche, à obtenir plus de clics et de visites, ou à maintenir le « taux de rebond » aussi bas que possible.

Le positionnement organique et efficace doit s’aligner sur les objectifs et la stratégie de l’entreprise. Il doit s’articuler autour de la psychologie des personnes du marché cible et du segment de la population qui consomme votre produit ou service.

Le référencement aide à construire votre marque

La création d’une marque est souvent complexe, coûteuse et prend beaucoup de temps. Vous publiez du contenu, des infographies, des vidéos, etc. à votre public dans l’espoir que vos produits et services resteront dans leur esprit afin que, le moment venu, ils décident d’acheter. Le SEO peut aider à accélérer ce processus parce que si vous apparaissez dans les premières positions de recherche, voir votre site Web ou votre marque sera plus facile pour eux de se souvenir de vous.

Si plus de personnes visitent votre site, se familiarisent avec votre entreprise, envoient une commande, remplissent un formulaire avec leurs données, alors il est probable que plus de gens reviendront et partageront avec leurs followers vos produits, services, contenu, information, etc.

Le référencement est un moyen efficace d’amorcer ce processus en attirant un trafic de qualité.

Le référencement attire un trafic qualifié avec un potentiel de conversion élevé.

Le référencement est spécifique. En utilisant l’analyse de mots-clés, vous pouvez déterminer la taille d’un « marché », le nombre de personnes qui recherchent ce mot-clé exact, la compétitivité d’un marché dans les résultats de recherche (SERP – Search Engine Results Pages) et avec une analyse de données, vous pouvez même identifier le but des recherches en analysant le mot-clé utilisé par les utilisateurs pour chercher des informations.

Le trafic web d’une bonne campagne de référencement a un fort potentiel de conversion. En tirant correctement parti de l’intention de recherche, des préoccupations et des problèmes de votre public, en établissant la confiance et en convainquant les clients potentiels que votre entreprise est la mieux placée pour faire des affaires, vous pouvez générer un taux de conversion élevé.

Par exemple, une campagne de référencement bien planifiée pour un hôtel atteindra des clients potentiels cherchant à prendre des vacances, les guidera vers leur site Web et la bonne section qui répond exactement à leurs attentes. Ainsi, le référencement agit comme guide commercial, réceptionniste, concierge et responsable marketing.

Sans référencement, trouver votre site Web dans n’importe quelle industrie serait chercher une aiguille dans une botte de foin. Sans une compréhension complète de l’intention derrière la recherche de vos visiteurs et de leurs besoins uniques et individuels, les chances de perdre de vue les clients qui cherchent des services liés aux vôtres sont élevées.

Source: Webmarketing & co’m