Messenger Kids : un défaut de conception a permis à des milliers d’enfants de discuter avec des utilisateurs non-autorisés

Une mauvaise conception de la fonction de discussion groupée sur Messenger Kids permettait aux enfants d’entrer en contact avec des utilisateurs non-autorisés.

Messenger Kids a été conçue pour protéger les enfants sur Facebook. Crédits : Getty / Ridofranz

Des utilisateurs non-approuvés par les parents dans les discussions groupées

Originellement conçu pour permettre aux enfants d’accéder aux services de Facebook en toute sécurité, Messenger Kids possédait il y a encore une semaine une faille permettant aux plus jeunes de discuter avec des utilisateurs non-approuvés par leurs parents.

Les utilisateurs ne possédant pas d’autorisation pouvaient en effet contrecarrer cette protection via la fonction de discussion groupée, dans laquelle les enfants pouvaient participer. Le créateur d’un groupe pouvait en effet inviter n’importe quel utilisateur autorisé à dialoguer avec lui, même si cet utilisateur n’est pas autorisé à dialoguer avec les autres enfants du groupe. En conséquence, des milliers d’enfants ont été laissés dans des discussions avec des utilisateurs non autorisés.

Facebook supprime les groupes et alerte les parents

Facebook a dans un premier temps réagit discrètement en fermant ces discussions de groupe et en notifiant les parents de cette faille. « Nous avons récemment notifié à certains parents d’utilisateurs de comptes Messenger Kids une erreur technique qui aurait affecté un petit nombre de discussions de groupe, a déclaré un porte-parole de Facebook. Nous avons désactivé les discussions en question et fourni aux parents des ressources supplémentaires sur Messenger Kids et sur la sécurité en ligne. »

A ce jour, il n’est pas possible d’estimer depuis combien de temps ce défaut de conception était présent. Il est cependant à noter que cette fonction de discussion groupée a été introduite en décembre 2017.

Recevez par email toute l’actualité du digital

Source: blogdumoderateur.com