Instagram dissimule le nombre de likes

Instagram veut masquer le nombre de likes des publications, pour valoriser la qualité des contenus. Le réseau social annonce l’extension du test en cours à 6 autres pays.

Instagram veut cacher le nombre de likes. Crédits : Instagram.

Instagram mène des tests depuis mai au Canada afin d’étudier la réaction des utilisateurs à la disparition du nombre de mentions « J’aime » sur les publications autres que les leurs. Ils semblent être concluants, puisque la société a annoncé hier vouloir les étendre à six pays supplémentaires, sur un nombre limité d’utilisateurs (Australie, Brésil, Irlande, Italie, Japon et Nouvelle-Zélande).

Dans une publication, Instagram explique : « Nous souhaitons que vos amis se concentrent sur le contenu de vos publications, pas le nombre de likes ».

Réduire la « pression des likes »

Avec le nombre de « J’aime » visible pour tous, il semble que les auteurs des publications y accordent trop d’importance et que leur public développe des logiques de comparaison. Dissimuler, aux autres, le nombre de likes devrait encourager les auteurs à partager ce qui leur semble plus authentique et personnel plutôt que les choses qu’ils imaginent comme populaires.

Ce changement devrait donc permettre de diversifier les publications et de réduire le nombre d’images stéréotypées ou destinées à amasser des likes, qui contribuent à rendre la plateforme un lieu de compétition, mais aussi un lieu moins attractif.

Car ce n’est pas la photo en elle-même qui devient la source d’envie, mais bien le nombre de likes qu’elle a générée. De nombreux constats ont été faits sur l’impact des likes sur la psychologie des utilisateurs.

À lire également
Les réseaux sociaux dépriment les ados, contrairement aux jeux vidéo

Diversifier les contenus

Ce changement peut s’avérer crucial pour Instagram, en effet il est central que l’attrait à publier demeure pour que la plateforme soit intéressante aux yeux des utilisateurs. Le nombre de « J’aime » est une cause de complexe qui restreint de nombreux utilisateurs à publier, ou les fait se tourner vers leurs « finstagram », des profils « fake » ou anonymes, pour publier librement. Cette « pression des likes » est moins forte sur les Stories, dont le nombre de « vues » n’est connu que de leurs auteurs.

La plateforme espère aussi réduire ce frein afin de pousser plus de personnes à publier et ainsi faire fonctionner le réseau social. Si le nombre de likes est dissimulé, cela ne diminuera pas leur importance pour la prise en compte par l’algorithme d’Instagram et donc le succès d’une campagne professionnelle par exemple.

Recevez par email toute l’actualité du digital

Source: blogdumoderateur.com

Leave a Reply

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>