Être premier sur Google : pourquoi est-ce si important ?

Chaque jour, des milliards de gens des quatre coins du globe
effectuent des recherches sur le web.
Que ce soit pour rechercher des
informations sur un professionnel ou une entreprise, une fiche descriptive d’un
produit, un article à acheter ou encore un tutoriel, ces requêtes sont
généralement opérées via le grand moteur de recherche Google. Être présent
sur Google se révèle alors primordial.

Pour être visible sur ce moteur de recherche et y avoir un bon
emplacement, un site doit bénéficier d’un référencement naturel efficace. Celui-ci
englobe les différentes méthodes utilisées afin d’optimiser le positionnement
des pages d’un site web sur les résultats retournés par les moteurs de recherche.

Les objectifs de cette technique sont multiples. Elle permet aux
internautes de retrouver plus facilement et plus rapidement l’objet de leurs
recherches. Quant aux sites Internet, elle aide à accroître le trafic et à
augmenter leur taux de clic.

Bref, il est fondamental pour un site d’être positionné sur les
premières pages de Google selon le mot-clé ciblé.

Être premier, ça change quoi au juste ?

Le référencement n’a qu’un seul véritable objectif : être
premier sur Google
. Les agences spécialisées en SEO et webmarketing ne
cessent de nous le répéter. Et ce n’est pas uniquement par pur intérêt
professionnel, car une étude menée sur 5 millions de requêtes sur Google a
montré à quel point cette première place est déterminante pour la vie (et
peut-être la survie) d’un site web et de l’entreprise qui se cache derrière.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Selon le site Backlinko, sur les 10 résultats organiques retournés par Google, le taux de clics du premier avoisine les 31,7 %. Cela signifie que près d’un tiers des internautes cliquent sur ce « premier » résultat.

Le deuxième résultat a un taux de clics de 24,71 %
seulement
, ce qui fait une grosse différence, rien qu’entre ces deux
premières lignes. C’est dû au fait que la majorité des gens cliquent
instinctivement sur le premier résultat. Et bien entendu, si un site arrive en
tête lors d’une requête, c’est parce qu’il est le plus susceptible de répondre
aux attentes des internautes. La première page réunit 10 sites, mais le premier résultat a 10 fois plus de
chances d’être cliqué par rapport au dernier de la page
.

Par ailleurs, selon la même étude, les trois premiers
résultats rassemblent 75,1 % des clics.
Cela signifie que peu de lecteurs
prennent le temps d’explorer le bas de la page. Et si votre site a le malheur
d’être positionné en page 2 ou au-delà, il y a vraiment très peu de chances que
les gens le consultent.

En moyenne, remonter d’une position fera augmenter le taux de clics d’environ 30,8 %. Mais ceci reste une moyenne, car l’impact est très différent selon la position à partir de laquelle vous remontez. Par exemple, en passant de la 9e position à la 8e, votre taux de clics augmentera de +5 %, contre +53 % en passant de la 6e à la 5e position. Les montées les plus importantes se situent à la 5e et vers la 3e position. Cela pourrait s’expliquer en partie par la taille de l’écran, où l’on voit généralement s’afficher trois à cinq résultats.

À partir de la 6e position, vous risquez déjà d’être invisible aux yeux d’un grand nombre d’internautes !

D’ailleurs, les résultats de la 7e à la 10e position ont à peu près le même taux de clics, soit environ 3 %. N’oublions pas que le web est utilisé par beaucoup de gens pressés et paresseux. Ils représentent un trafic très important que vous risquez de perdre si vous êtes mal positionné.

De surcroît, les moteurs de recherche, dont Google, permettent de générer jusqu’à 300 % de trafic de plus sur un site que les réseaux sociaux.

Comment faire pour remonter dans le positionnement ?

Il n’existe pas de recettes miracles pour atterrir en
première position de la première page des résultats de recherche. Google
explique déjà les règles du jeu dans ses documents destinés aux administrateurs
de site web, mais l’étude que nous venons de citer montre également quelques
pistes intéressantes.

Utiliser des titres sous forme de question

Un intitulé qui comporte un mot interrogatif (comment,
pourquoi, quoi…) ou un point d’interrogation est plus plébiscité qu’un intitulé
simple. Concrètement, cela représente 14 % de clics en plus, ce qui est
déjà très appréciable.

Choisir la bonne longueur des titres

Les titres comportant entre 15 et 40 caractères vous
feront gagner plus de 8 % de clics en plus
. Il est donc indispensable de
peaufiner vos intitulés pour qu’ils ne soient ni trop longs ni trop courts. Il
faut résister à la tentation de tout expliciter dans le titre, qui risque de
finir en pointillés et de vous faire perdre du trafic.

Opter pour des titres évoquant des émotions

Un titre qui suscite de l’émotion (négative ou positive) a
7 % de chances en plus d’être cliqué
par les internautes. Ainsi, pensez à
reformuler vos intitulés de manière à susciter un sentiment assez fort pour que
les gens cliquent dessus.

Rédiger une meta description pertinente et incitative

Une meta description utile et attrayante peut générer près de 6 % de clics en plus. Bien qu’elle ne soit pas un critère déterminant pour le SEO, il ne faut pas faire l’impasse sur cet élément. Il s’agit de votre arme pour séduire l’attention et susciter l’intérêt des internautes.

Optimiser les URLs

Il est important d’insérer votre mot-clé dans l’URL de votre page. Ces liens optimisés présentent un taux de clics de 45 % fois supérieur aux URL classiques.

Ne pas abuser des superlatifs dans les titres

Pour attirer les internautes, on est tenté d’insérer des mots flatteurs comme : parfait, incroyable, le/la meilleur(e), ultime, etc. dans les titres. Si cette pratique fonctionne sur les réseaux sociaux, ce n’est pas le cas sur Google.

En effet, ces termes peuvent être considérés comme des clickbait ou pièges à clics d’où leurs utilisations peuvent diminuer le taux de clics de 13,9 %.

Et les titres simples, mais pertinents sont alors à privilégier pour gagner du trafic. Bref, pour être premier sur Google, il est important de soigner l’ensemble des éléments présents sur le résultat : titre, meta description et URL.

Conclusion

Il est primordial de se trouver en première position de la première page. Toutefois, cet objectif nécessite du temps et beaucoup de travail, notamment en matière de SEO. Heureusement, lorsqu’on a amélioré son classement dans les résultats organiques, il est possible d’y rester en opérant une veille active et en adaptant sa stratégie selon la montée de la concurrence.

Source: Webmarketing & co’m

Leave a Reply

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>