Droit d’auteur : ce que doivent faire les médias pour conserver leur référencement sur Google

La nouvelle loi sur le droit d’auteur entre en vigueur fin octobre. Les médias doivent modifier leurs sites pour conserver un référencement optimal sur Google.

Les médias doivent réagir rapidement pour conserver leur référencement.

Les conséquences de la nouvelle loi sur le droit d’auteur

Fin octobre 2019, la nouvelle loi sur le droit d’auteur entrera en vigueur en France. Il s’agit de la transposition d’une loi européenne votée au printemps. Conséquence directe de cette nouvelle loi : la visibilité des médias sera très dégradée sur Google. Seul le titre de l’article sera visible, sauf si le média accepte que d’autres contenus (extrait, image d’illustration, vidéo…) soient utilisés dans les résultats de recherche.

Google prévient les éditeurs de presse par email

Pour un média, déclarer qu’on accepte d’être pleinement référencé est assez simple – mais vous devez le faire si vous souhaitez que vos images, notamment, soit associée à vos articles sur l’ensemble des produits Google (résultats de recherche, Discover…).

Google catégorise les sites web considérés comme étant des sites d’actualité européens et prévient actuellement les administrateurs de ces sites par email : « la propriété XXX a été désignée comme publication de presse européenne par la Search Console ». Si vous avez reçu cet email, votre visibilité risque d’être dégradée dès le mois prochain.

Sur cet email, deux liens sont importants : le premier vous permet d’indiquer à Google que vous n’êtes pas un média ; le second explique la démarche à effectuer pour que vos articles restent pleinement référencés sur Google. Nous la résumons ci-dessous.

Comment déclarer qu’on accepte d’être bien référencé sur Google

Pour que vos articles soient toujours pleinement référencés, vous devez ajouter de nouveaux attributs à la balise META name="robots" de vos pages web. Ils permettent d’indiquer si vos images peuvent être récupérées (et jusqu’à quelle résolution) ; si des textes peuvent être récupérés (et jusqu’à combien de caractères) ; et si vos vidéos peuvent être récupérées (et jusqu’à combien de secondes).

  • max-snippet:[number]
  • max-video-preview:[number]
  • max-image-preview:[setting] (none, standard, large)

Ces options peuvent être combinées. Voici un exemple de balise META name="robots" permettant d’ouvrir en grands vos portes à Google.

<meta name="robots" content="max-snippet:-1, max-image-preview:large; max-video-preview:-1">

Tout est une question de choix : les médias qui souhaitent conserver leur référencement devront modifier leur balise META et ajuster les paramètres selon leurs préférences. Ceux qui souhaitent ne plus être référencés comme aujourd’hui pourront ignorer cette annonce. Ils ne seront pas rémunérés par Google et leur visibilité sera réduite à néant.

Recevez par email toute l’actualité du digital

Source: blogdumoderateur.com

Leave a Reply

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>