45% des marques veulent un contrôle total sur le contenu quand elles travaillent avec des influenceurs

Une étude de Takumi fait le point sur les relations entre marques, influenceurs et consommateurs.

Les influenceurs gardent un fort pouvoir de prescription auprès de leur public. Crédit : Getty/grinvalds

Takumi, entreprise spécialisée dans le marketing d’influence sur Instagram, a révélé les conclusions d’une étude menée auprès de 4 000 consommateurs, influenceurs et marketeurs aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Allemagne pour comprendre les liens qui les unissent et la manière dont ils travaillent ensemble. Première conclusion, les relations entre marques et créateurs de contenu sont en demi-teinte. 86% des 750 marketeurs interrogés ont ainsi plutôt confiance dans les influenceurs. L’inverse est moins vrai, puisque seuls 46% des 342 influenceurs sondés croient que les marques les traiteront équitablement. Et surtout, 45% des marques souhaitent avoir un contrôle total sur le contenu produit pour eux, allant à l’encontre de la volonté générale des influenceurs de garder la démarche créative de leur côté.

Un deuxième aspect de l’enquête s’intéresse aux liens entre le public et les influenceurs. Parmi les 2 000 consommateurs interrogés, 34% déclarent avoir fait un achat suite à un post. Un pourcentage qui monte à 91% chez les 16-24 ans. 1 sur 5 a également tendance à plus croire les recommandations des influenceurs que celles de leurs amis, confirmant encore une fois leur capacité à être prescripteurs. Attention toutefois aux dérapages : 68% des consommateurs déclarent unfollower un influenceur en cas de contenu fake ou jugé inauthentique. Cela peut concerner des informations fausses ou trompeuses sur des produits (72%), une image du corps irréaliste (69%), une fausse représentation de leur style de vie (69%) ou encore l’achat de faux followers (68%).

Enfin, sur la question du lien entre les marques et les influenceurs, 37% des consommateurs veulent que les partenariats soient clairement indiqués sur les posts. Un chiffre qu’on aurait pu imaginer plus élevé. Et si cela ne se fait pas systématiquement, c’est souvent à cause des marketeurs. 62% des influenceurs déclarent ainsi avoir reçu des pressions de la part de leurs annonceurs pour ne pas respecter les guidelines imposées en la matière.

Recevez par email toute l’actualité du digital

Source: blogdumoderateur.com

Nos Clients

Nous travaillons avec des PME et des multinationales